La période de gestation des problèmes

« Toute connaissance est une réponse à une question. »

La période de gestation ou comment dépister les difficultés

 

Rappelons rapidement les principales causes des difficultés que rencontrent les TPE dont nous avons parlé dans l’article précédent, « les difficultés des entreprises ».

1 – Les causes provenant du dirigeant et de ses choix stratégiques. Pour ses compétences techniques attachées à son métier, mais administratives, comptables et commerciales.

2 – Les causes provenant de ses choix stratégiques vis-à-vis de sa clientèle, de son impact dans sa zone de chalandise, de sa situation géographique et la connaissance de la concurrence de son secteur économique.

3 – Les causes provenant de sa valeur ajoutée. Bien grand mot qui implique beaucoup d’états existants ou inexistants. Le plus souvent, c’est l’incohérence dans son organisation. Le manque d’objectifs et, ce qui arrive le plus souvent, de prendre du travail en surcharge, de faire des commandes achats sans commandes clients par rapport à ses possibilités (manque de ressources).

4 – Du marché économique de sa zone de chalandise et de la concurrence plus ou moins fortes.

 

Pour une bonne compréhension, nous allons de nouveau faire un schéma regroupant les causes et leurs interactions entre elles.

 

Éléments décisionnels du dirigeantSchemat période de gestation

1 sont la qualification et l’expertise du dirigeant.

2 ce sont les choix stratégiques.

Éléments physiques et environnementaux de l’entreprise

3 sont les objectifs et les ressources de l’entreprise.

4 sont les comportements extérieurs à l’entreprise du marché et de la concurrence.

Les différentes interactions entre deux de chaque élément

5 l’interaction des compétences et des choix stratégiques.

6 la cohérence des choix avec les objectifs et les ressources.

7 L’équilibre entre les objectifs et les ressources avec la situation des marchés et de la concurrence.

8 Les capacités du dirigeant face au comportement du marché et de la concurrence.

La cohérence entre trois des quatre éléments

9 C’est l’ensemble des choix stratégiques et les capacités du dirigeant avec le marché et la concurrence.

10 L’influence des capacités et des choix avec les ressources et objectifs.

11 Les choix stratégiques et les ressources avec la réactivité de son environnement.

12 Les capacités de réactivité du dirigeant et de ses ressources face au comportement de son environnement.

La synthèse de l’ensemble et ses résultats

13 C’est l’ensemble du fonctionnement de l’entreprise. Le mélange parfait ou le milieu explosif. Vous êtes là, au cœur de votre entreprise, au cœur de votre création.

 

Explication selon le métier

L’expertise du dirigeant (zone 1 et 2)

Suivant la catégorie des métiers, la qualification et l’expertise du dirigeant (zone 1) sont plus ou moins importantes.

Un artisan, un agriculteur, en général, ont une connaissance technique importante de leur métier, mais ont une expertise de gestion moins forte de par l’origine de leurs formations (sortie d’école vers 14 ou 15 ans, apprentissage dont le niveau de formation, en gestion, est pratiquement nul). Cela leur demande, plus tard, de se former personnellement.

Un commerçant et un libéral n’ont pas toujours les qualités techniques de la vente, mais ont, en général, une bonne notion de gestion.

Du moins, ce que l’on peut relever, ce sont quatre cas d’espèces dans l’expertise du dirigeant. Celui qui possède le sens commercial et la gestion, celui qui possède la notion commerciale mais pas la gestion, celui qui possède la gestion mais pas le sens commercial et celui qui ne possède aucun des deux, tous ayant la connaissance technique de leur métier. Ce dernier cas doit nécessairement apprendre pour continuer.

Dans trois de ces cas, l’expertise est prise à défaut et peut entraîner des choix stratégiques totalement inappropriés et incontrôlables.

 

L’entreprise et son environnement (zone 3 et 4)

L’avenir de l’entreprise est sensible aux objectifs de l’entreprise en fonction de ses capacités et ressources. Avoir des objectifs trop forts, c’est prendre le risque important de ne pas pouvoir assumer l’investissement proportionnel, technique et financier que cela entraine. Avoir des objectifs trop faibles ou inexistants signifie de prendre un chemin de garage et de se retrouver être une entreprise obsolète appelée à disparaître. Une entreprise doit anticiper son évolution, comparable à des logiciels informatiques, les mises à jour sont nécessaires.

Connaître ce que fait la concurrence de votre zone de chalandise est indispensable. Un article subsidiaire vous expliquera comment et rapidement, savoir ce que fait cette concurrence.

 

Voilà pour les bases mêmes de la structure de l’entreprise. C’est donc dans les manques que nous pouvons relever les éléments de la période de gestation des problèmes qui pourraient survenir dans l’existence et la vie de l’entreprise.

Partant de ce constat, chaque entreprise peut mettre en place ses éléments de contrôles afin de prévenir les problèmes avant d’apparaître.

 

En résumé : La période de gestation des problèmes qui peuvent se dépister :

Mettre en place des éléments de contrôle sans oublier la surveillance de la concurrence.

 

Sommaire